Orang-outang

C’est moi l’troisième orang-outang
Du jardin des plantes
C’est mon job à plein temps
Faut bien que j’m’en contente

Côté ambiance c’est pas c’qu’y a d’mieux
Mais faut payer les traites
De mon pavillon de banlieue
Alors j’bosse comme une bête
Alors j’bosse comme une bête

Il paraît qu’on s’rait moins fragiles
Moins couteux qu’les vrais animaux
Remboursés en cas d’maladie
On est l’av’nir du zoo

Avec ma petite d’expérience
Je réponds à toute heure
Aux moindres exigences
Des consommateurs
( des cons des sots et des mateurs )

Les fillettes édentées
Rêvent de m’adopter

Les gamins s’apostrophent
Tu t’es vu Jean-Christophe

Les sportifs les balèzes
Veulent me voir au trapèze

Et quelques humanistes
Me trouvent le regard triste

Le patron du zoo a du cœur
Il paraît qu’cet été
On passe aux 35 heures
De flexibilité

On f’ra non-stop le mercredi
Deux pauses par jour, pas plus
Nocturne le vendredi
Les dimanches en heures supp’
Les dimanches en heures supp’

Le DRH me trouve sympathique
Il dit que j’m’acclimate
Que j’m’adapte au public
Mieux qu’mes voisins primates

Pour remplacer l’hippopotame
Qu’ils vont mettre en préretraite
Il parle d’embaucher ma femme
C’est pas sûr mais peut-être
C’est pas sûr mais peut-être

Mais qu’est-ce donc qui les grise
Qu’est-ce qui les électrise

Mes simiesques grimaces
Mes mimiques sans grâce

Mon faciès émacié
Derrière le gris d’acier

Des barreaux de ma cage
Voit des anthropophages

Ils ont recruté  mon épouse
Mais dans ma cage à moi
Paraît qu’ça plait beaucoup
D’façon on n’a pas l’choix

Depuis qu’il y a trois caméras
Accrochées aux barreaux
Jusqu’au fond du Jura
On est de vrais héros
On est de vrais héros

Ils veulent qu’on reste naturels
Dans not’ quotidienn’té
Et nos ébats sexuels
Faut les exacerber

D’ailleurs on a tombé les masques
Et les poils dans les mains
Vos fantasmes et vos frasques
On les singe en humains
On les singe en humains

Samedi en direct live
On verra en prime time

Sur une chaîne du câble
Tout ce qui vous accable

Ils ont même eu l’idée
D’en faire un DVD

Et si ça vous excite
C’est plus chaud sur le site

C’est ce grand déballage
Ou la porte de la cage
Ou la porte de la cage